samedi 29 octobre 2022

La fin de "Pétales et pattes de velours"

 Cette fois c'est la fin de mon blog....


Zhom est atteint d'une maladie que nous allons gérer au mieux avec le soutien de notre fils, un cancer de l'oesophage et de l'estomac avec un lourd traitement chimio.


J'ai aimé vous rendre compte de l'évolution du jardin mais vous comprendrez que je n'ai plus coeur à continuer sa rédaction, Zhom en était le réalisateur, il l'entrenait chaque jour et y prenait plaisir.


Je vous remercie pour tous vos commentaires, visites et échanges lors des foires aux plantes et vous souhaite le meilleur, surtout profitez de la vie et de votre chez-vous.


A pluche !

Siam





NB : depuis la parution de cet article des commentaires se sont "volatilisés", je n'en connais pas la raison et vous prie de m'en excuser, spécialement à Marie-Elisabeth et Sylvaine.

12 commentaires:

  1. Bonjour Siam,
    Pas de mots pour exprimer le ressenti, avec vous par la pensée, tenir bon et avoir beaucoup de courage car ces moments sont très éprouvants (hélas, j'ai connu aussi)
    Amicalement, Maria

    RépondreSupprimer
  2. Je suis triste d'apprendre la nouvelle de cette terrible maladie... :(
    J'ai connu ça et je comprends tout à fait que tu n'es plus le cœur au blog, l'important c'est que ton mari soit entouré, la chimio c'est très lourd, fatiguant, long.
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Je prend peine à vous lire, mas je connais aussi un moment difficile mon mari est atteint de la maladie d'alzheimer et malheureusement je ne peu plus le garder à mon domicile

    RépondreSupprimer
  4. Oh Siam ,je suis tellement désolée pour toi.
    Il va te falloir beaucoup de courage et beaucoup de disponibilité pour épauler et soutenir ton mari lors de cette terrible épreuve .
    Si tu ne supprimes pas ton blog ,je le consulterai encore .
    Je pense bien à toi et transmets mes amitiés .
    Dominique

    RépondreSupprimer
  5. Quelle triste nouvelle ! J'ai adoré suivre ton blog et je continuerai à venir voir tes anciens articles ! Je vous envoie (à ton mari et toi) beaucoup de courage et de bonnes ondes pour ce qui vous attend. Bisous ❤️

    RépondreSupprimer
  6. Nous sommes très tristes d’apprendre cette mauvaise nouvelle, mais l’essentiel est ailleurs. Bon courage pour la période à venir. Amicalement.

    RépondreSupprimer
  7. De tout cœur, beaucoup de courage pour ces temps à venir. J'ai vraiment beaucoup aimé vous lire. Amitiés

    RépondreSupprimer
  8. Merci de tout coeur pour vos si beaux messages, cela fait chaud au coeur.
    Oui la route sera longue et difficile.

    Ce blog devient capricieux et je n'y comprends rien, voilà trois articles où certains messages disparaissent par magie, pour celui-ci c'est le commentaire de Sylvaine qui a disparu, les deux précédents ceux de Marie-Elisabeth, j'en suis vraiment désolée et je n'en comprends pas la raison.

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Siam ,
    Quelle tristesse ...
    J'ai adoré , aimé suivre les aventures , les plantations , tes coups de gueule et surtout la manière que tu avez de nous raconter tout cela sans oublier la vie de tes amours à poils
    Bien évidement , on comprend que tu dois te rapprocher de ton époux et etre à 2000% auprès de lui .
    Siam , prend soin de lui et surtout de toi pour que vous puissiez tous les deux battre cote à cote cette saloperie .
    Bon courage pour les mois à venir ...

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Siam
    Triste et angoissante nouvelle et beaucoup de courage que cette maladie va vous imposer , toi si positive , un brin râleuse parfois , tu vas être d'un grand secours à ton mari aidée de ton fils , concentrez-vous sur l'essentiel et peut-être reviendrez-vous à quatre mains nous raconter l'évolution du jardin et la vie de vos chats . A bientôt pensées positives Michèle

    RépondreSupprimer
  11. Siam, quelques mots de soutien, c' est bien peu, mais difficile de "passer" sur votre blog et de repartir sur la pointe des pieds, voilà.
    Carole.

    RépondreSupprimer
  12. Une bien triste nouvelle, courage Siam, plein de bisous.
    Fatima.

    RépondreSupprimer