mardi 13 avril 2021

Qu'avons nous au jardin ?

 

En cette période de gel, dégel et regel, je ne puis vous présenter un jardin digne du Printemps, deux tulipes qui ne casseraient pas trois pattes à un canard, des mauvaises herbes qui quoiqu’il arrive trouvent le moyen d’envahir le sol et nombre de floraisons qui se font désirer.   Il faut rester positif et voir ce que le jardin offre, une façon de parler des petites choses que l’on laisse de côté, comme ce sédum par exemple que je trouve beau à ravir.


Au patio j’admire la venue du feuillage des deux acers qui s’accommodent fort bien d’être en pot, le brun « Blood Good » et le vert « Orange dream » aux formes différentes,




complétés par une petite suspension de pensées pour le plaisir, j’ai craqué devant ces différents coloris.





Le Skimmia est en pleine floraison, c’est sa période de vie que j’apprécie le plus,


par contre les spirées ne sont pas encore en fleurs, pour l’instant elles offrent leur premier feuillage, totalement différent de celui d’été, comme « Gold Flame » par exemple,

 


ou encore « Magic Carpet »,


sans oublier « Goldmount » qui devient franchement volumineuse (je n’en taille plus aucune depuis deux ans)


Il y a deux pivoines au jardin (Sarah Bernhard et Dolorodell), voici la seconde à laquelle j’ai déjà placé un support, pratique pour garder la plante bien droite !


Les hydrangeas Quercyfolia qui fleurissent sur le bois de l’année précédente commencent à épanouir leur feuillage, ici « Snowflake »


et enfin « Little Honey », deux feuillages totalement différents, le premier aime le soleil et le second l’a en horreur.


Les physocarpus sont un peu plus timides en cette saison perturbée pour le feuillage, voici « Amber Jubilee » qui me ravit chaque année, l’autre « Lady in red » n’est pas en reste non plus (mais je ne l’ai pas pris en photo).


Les rosiers explosent littéralement, même ceux que j’ai taillé tout court l’an dernier parce que je les trouvais trop volumineux, c’est beau de voir toutes ces différences de couleurs allant du vert tendre au brun roux.  Allez je vous montre celui qui se trouve en pot dans l’espace « Camélia », il s’agit de « Sir John Betjeman» qui ne se retrouve même plus dans le catalogue David Austin (le dernier catalogue que je possède, soit 2014 le mentionne à peine dans une des dernières pages), c’est un petit rosier qui gagne à rester en pot car les branches sont flexibles, en pleine terre ce serait un désastre, en plus les roses penchent la tête mais pour rien au monde je ne m’en débarrasserais parce que son coloris est particulier.  Le voici actuellement….





et en fleur l’an dernier (pour vous faire une idée puisqu'il devient presque impossible à trouver)


J’ai perdu bien des heuchères au jardin mais certaines sont vraiment résistantes, voici l’indécrottable « Marmalade » 


la belle « Gloire d’Orléans » que j’aime pour la douceur de ses coloris tout au long de l’année (elle me rappelle le trèfle).


et « Tiramisu » qui courtise le Carex depuis quelques années déjà, le fol amour quoi !


Bon le camélia rose (sans nom) pose problème, superbe durant ses années en pot il fait grise mine depuis que je l’ai planté, je l’excuse toutefois vu le temps exécrable que nous avons.




L’Ibéris « Masterpiece » est en fleurs et cela durera quelques mois encore, jolie tache blanche au jardin qui ne demande pas d'entretien.


A pluche !

 

Siam

 

mardi 6 avril 2021

La poudreuse en avril

 

Ajoutez la au Covid, au confinement qui nous cadenasse la liberté, à la débacle économique et vous aurez la sauce de cette première partie de l’année 2021. 

22°C lundi dernier et -2°C ce matin, 






Il faut absolument que je retrouve ce savant et sa géniale machine pour mon retour dans les années soixante…. une météo plus régulière, des rides en moins, la liberté et l’insouciance de la jeunesse.

 





Siam

vendredi 2 avril 2021

Le patio, fin prêt pour la belle saison

 

Oui je vais mieux et même au-delà de ce que je pensais, la cheville s’est plus ou moins bien rétablie, le plus c'est lorsque je me repose et le moins c'est quand je jardine.

Nous avons profité de ces quelques jours de très beau temps (et chaud surtout) pour remettre en ordre le patio, en ce qui me concerne le pied protégé par des chaussures soutenant la cheville.  

Chaque année à l’approche de l’hiver je regroupe les différents contenants dans l’endroit le plus abrité du vent et de la pluie, une quinzaine de grands pots bien lourds cela fini par devenir fastidieux à déplacer et cette fois c’est décidé, au prochain hiver ils resteront en place emmaillottés dans des protections adéquates, marre de faire joujou avec le diable (objet d'ailleurs bien pratique pour les transports).

Un nettoyage sous pression du sol, quelques coups de balai et hop tout était prêt à reprendre sa place.  


Le nouveau ton offre peu de contraste avec les murs, tout se mélange en une seule gamme, c'est si reposant et permet ainsi toutes les audaces 
pour y ajouter des coussins colorés, fleuris, rayés ou à carreaux.



Le grand truc cette fois est bien entendu la gloriette qui d’un ton « gravier » (ou beige clair) pendant de nombreuses années s’est vue dotée du brun clair lumineux.  Perso je préfère maintenant, mais l'autre n'était pas mal non plus.


Les clématites Mrs George Jackman et Warszawka Nike pointent le bout de leur nez, 
une petite structure en fer forgé les guide sur la gloriette


J’ai remis la table et les chaises en place, le BBQ aussi et voilà le patio paré pour les saisons à venir.  

"Poupée" a décidé de prendre la pose pendant la photo, elle semble apprécier cet endroit retranché du patio, d'ici elle peut tout voir vers le jardin

J'ai replacé les pots colorés, touche de couleurs bien venue, 
tout à côté le bel acer "Orange Dream" qui est loin encore de sa belle floraison.  
Ce serait bien si je pouvais trouver pour la gloriette des coussins dans ces tons turquoise et olive.


La table emboîte le pas pour les coloris....


Lui c'est "Tanis" super pot de colle !

Cette structure a bien vingt ans, autrefois elle comportait des tablettes en bois que j'ai supprimées.  

J'y accroche au fil du temps des suspensions fleuries....  Les pots attendent sagement que les semis 

de Cosmos poussent apportant ce côté vaporeux que je recherche.



J'ai changé l'acier "Blood Good" de place, un endroit où le feuillage recevra moins de soleil, juste les rayons de fin de journée, il est superbe mais grille à la moindre occasion et derrière contre le mur le beau grimpant "Jasmina" qui ne se plaint pas du manque de soleil pour fleurir à sa guise.


Un des anciens pots a été repeint, le ton mastic devenant au fil des ans trop triste.  Un coup de pinceau et hop le revoilà au top niveau, il contient des lupins jaune et bleu.

Ok la semaine de Pâques ne sera pas fortiche, d’un 23°C durant quelques jours nous allons repasser la barre des 0°C la nuit, les plantes devront accrocher leurs bourgeons.


A pluche !

Siam



 


 

mercredi 24 mars 2021

Pfff..... Pfff......

 

Ben tiens, quelques minutes au jardin, trente à tout casser le temps de tailler deux rugosas et hop, un mauvais pas et c’est la cheville gauche qui me lâche.  Impossible de poser le pied au sol tant il me fait souffrir, la malléole externe enfle comme une baudruche !

Un seul remède, un calmant, le repos, la pose d’un masque glacé et l’utilisation de l’appareil de massage veineux, trouvaille géniale l’an dernier chez Aldi et croyez moi cela fait son effet ce truc qui gonfle et se dégonfle en faisant de grands Pfffff…  Pfffff….

 

J’ai juste pris ces photos avant….. c’est sympa ces petites violettes sauvages et enfin quelques narcisses qui fleurissent, lentement le printemps arrive dans mon jardin.

 






Tout nouveau au jardin ce bel "Argyranthemum"

Pour passer le temps je vais m’amuser aux compositions de photos, ça va être simple je le sens et puis enfin terminer mon bouquin entamé cet hiver "Pandemia" de Franck Thilliez.  Une semaine de confinement dans le confinement, comme un sucre d'orge emballé dans du papier de soie, voilà !

 A pluche !

Siam