lundi 9 septembre 2019

Ma seconde commande d'Iris


Et voici le solde de ma commande de grands iris de jardin enfin bouclée !

Je n'imaginais pas en commençant les recherches découvrir tant de merveilles, je dirais qu'il y presque autant d'iris que de rosiers, certaines variétés sont reprises dans différents sites mais souvent des noms nouveaux spécifiques à chaque producteurs, bien entendu certains se ressemblent mais il y a toujours ce petit plus qui vous fera chavirer pour l'un plutôt que l'autre.

Et puis des termes à connaître : hâtif (il s'agit du début de floraison aux alentours du 10 mai), mi-saison (mai-juin) et tardif (floraison commençant fin mai), il y a aussi les remontants qui, d'après une connaissance, ne remontent pas vraiment lorsque l'été est caniculaire....

Hier j'ai trouvé celui-ci en jardinerie, il s'agit de "English Cottage" qui a la particularité d'avoir un fort parfum



C'est chez "Bourdillon" que j'ai peaufiné mes choix, j'ai du éliminer certains producteurs qui proposent des iris merveilleux mais qui  n'acceptent que les chèques (en Belgique ce paiement est obsolète depuis 20 ans), paiement par carte c'est mieux.

Je pense en avoir suffisamment à présent, ne reste plus qu'à les recevoir et les planter (de préférence avant fin septembre), j'ai déjà la poudre d'os pour la plantation (qui aide à la reprise), toujours à la recherche de l'engrais organique préconisé (3-5-7 / Azote, Phosphore, Potassium - très peu d'azote qui développe le feuillage au détriment des fleurs) ainsi que le carbonate de chaux car les iris se développent plutôt dans une terre au Ph 7 (ce qui n'est pas le cas chez moi), à défaut de carbonate de chaux on peut mettre du Maël (ou coquillages broyés).

Un petit scoop sur mes préférences ?  Incontestablement le beau "Mandarin Morning" mais aussi l'association verte/grise, inhabituelle, mais je les aime tous.





Les associations telles que présentées seront celles mises en place au jardin....
Oui,  je sais, les iris sont éphémères, tout comme les pivoines mais ils sont si beaux.

A pluche !

Siam

vendredi 6 septembre 2019

Ma première commande d'Iris


Je vous ai parlé du bel iris acheté je ne sais plus trop bien où qui a offert en mai dernier une superbe floraison.  Je l'ai planté voilà deux ans (je pense) sans jamais voir sa floraison mais cette année il m'a surprise, je l'avais presque (pour être honnête je dirais : tout à fait) oublié parmi les vivaces et rosiers.  Ne souhaitant pas le laisser anonyme je l'ai appelé "INTRIGUE" car avoir une plante installée au jardin et dont on ne se souvient plus, c'est effectivement une intrigue (pour mes neurones surtout).  Bref, je l'adore !




J'aime les iris et j'ai plaisir à passer commande en testant à la fois les photos du producteur et celles reprises dans les différents moteurs de recherche, c'est parfois la surprise car certaines photos sont terriblement retouchées, un orange annoncé abricot mais il n'en est rien, un noir qui s'avère être mauve, un blanc pur qui ne l'est pas... cela prend du temps pour choisir.

Voici ma première commande pour "Les senteurs du Quercy", contraste total avec mon "Intrigue" car se sont presque tous des iris multicolores parfumés avec juste un noir (parfumé aussi) pour le contraste.



J'en ai repéré quelques autres chez un autre producteur.... je dois encore peaufiner les choix.

C'est la période pour les planter et franchement je préfère choisir par mail qu'en jardineries qui n'offrent jamais de tels choix, j'aime pas les bleus.....

A pluche !

Siam

mardi 3 septembre 2019

L'espace Camélia


Que faire lorsqu'un endroit du jardin ne vous plait plus ?  Prendre son courage à deux mains et tout recommencer....  profiter surtout des derniers beaux jours de temps sec et sans vent pour que les travaux de nettoyage soient plus agréables.
Ce lieu c'est la réserve de bois de chauffage camouflée sous des tôles ondulées claires et entourée de bâches en plastique, suivi d'un enclos pour les chats (toujours utile pour les retardataires qui y passeront la nuit à l'abri).  Cela tenait le coup depuis 17 ans, remodelé légèrement en 2016 suite aux  dégâts de tempête..... bref, un repaire pas toujours facile d'accès intérieur qui monopolisait beaucoup de place. 


Et puis au fil du temps, des intempéries, coups de vent et griffes de chats les bâches se sont abîmées et les tôles sont devenues moches au possible.


Il fallait faire quelque chose contre cette horreur d'autant que les échelles placées au sol (par manque de place disponibles ailleurs) avaient plus d'une fois failli me flanquer au sol en m'y coinçant les pieds pour prendre les bûches.  STOP, on change tout !

Ne pas se presser, procéder dans l'ordre, jeter tout ce qui ne convient plus, brosser chaque bûche et y enlever les colocataires tels araignées, cloportes et tout le tintouin, pour finalement réduire l'enclos de stockage en y prévoyant tout de même un endroit pour les chats...



J'ai repris les deux planchers en bois des chats (surélevés du sol), calé les échelles contre la clôture, aligné les grosses bûches en bois d'acacia (qui seront débitées lorsque le stock de bois coupé sera utilisé), intégré des fers à béton et clôtures quadrillées pour délimiter l'espace, récupéré la plaque de plastique dur pour couvrir l'ensemble et finalement ajouter un nouvelle bâche pliée en deux pour isoler de la pluie et le tour est joué, je vais enfin pouvoir m'approvisionner en bois sans me pencher ou me contusionner dans l'enclos ! génial.





Me voici donc avec un nouvel espace à aménager de 180 cm x 400 cm soit 7,20m² de terre noire un peu dure mais pas indomptable.  J'ai enfin pu tailler les deux rosiers grimpants que je ne pouvait plus atteindre "Open Arms" et "Mélanie Foucart"




fait la toilette des quatre clématites qui habillent la clôture en chataigner,  "Mrs Cholmondeley" et "Princesse violette"


"Mme Julia Correvon"


et "Mandshurica"


l'an prochain c'est certain je pourrai profiter sans retenue de toutes les floraisons à la fois dans cet espace mais aussi de l'autre côté de la clôture !

J'ai un beau camélia que je n'ai jamais pu intégrer au jardin (il lui faut de la place et jusqu'ici je ne pouvais le lui offrir) mais dont les racines ont fini par coloniser l'entièreté du pot, à terme il était condamné.  




C'est donc lui qui a rejoint en premier lieu l'endroit à aménager, j'ai donc décidé qu'à l'avenir j'appellerais ce coin du jardin "l'espace Camélia" (ce n'est pas très original mais puisqu'il devient le seigneur du lieu, à lui l'honneur), un petit tour en jardinerie pour lui offrir comme compagnons deux fougères et un carex bronze ainsi qu'une belle touffe de gaura; cela fera l'affaire jusqu'à la prochaine foire aux plantes d'octobre.  J'ai ajouté aussi un beau sedum et un plant d'agapanthe bleue, un pot avec le rosier "Sir John Betjeman" qui est en instance de revalidation et des dahlias rouges qui laisseront place bientôt à autre chose.





Fin octobre je vais déplacer deux rosiers qui étouffent au jardin "Utopia"


et "Entente cordiale"


j'y ajouterai deux sauges arbustives sachant que je dois garder quelques endroits vides pour pouvoir tailler les grimpants facilement.

Ok cela semble bien vide pour l'instant, je cherche la solution pour camoufler les échelles, j'ajouterai probablement une petite clôture devant la niche des chats, bref cela demande encore du travail mais le monde ne s'est pas fait en un jour, en tout cas j'aimerais utiliser ce coin pour désengorger un peu le jardin et je finirai bien par animer l'ensemble avec des plantations de printemps, d'été et d'automne.

La terre à cet endroit à soif, cela fait des années qu'elle ne reçoit plus d'eau alors je suis ravie que ces prochains jours la pluie s'invite; en attendant j'arrose encore et encore, matin et soir pour que la reprise du camélia et autres se passe au mieux, terre sèche mais fertile, pleine de promesses en quelque sorte.  Moi qui pensais n'avoir plus rien à créer au jardin je prends plaisir à me retrouver comme l'écrivain devant une page blanche pour laquelle il faut écrire une histoire, un vrai bonheur, un plaisir renouvelé au fil des jours.

A pluche !

Siam

dimanche 18 août 2019

Le fête à Kermit


Il pleut, ça mouille, c'est la fête à la grenouille, c'est le Muppet Show.



Tant mieux car les plantes avaient si soif, quelques jours de ce joyeux régime et elles seront fin prêtes pour aborder la fin d'été et préparer leurs parures d'automne.  Certaines roses et vivaces seront un peu détruites ou picotées de points de couleur et le marsonia gribouillera avec délice les feuillages mais à choisir entre canicule et pluie j'ai fais mon choix.

Impossible de sortir par un temps aussi humide, même avec un parapluie j'y renonce, les Grandes Eaux ont déserté Versailles et Genève ne contrôle plus son célèbre jet d'eau.... en tout cas la citerne déborde et le trop-plein joue ses bons offices depuis des heures, youpi je ne vais pas devoir me coller à la corvée arrosage.  

La contrainte dans l'histoire sera la chasse aux baveux et si j'ai pitié des escargots que je recueille pour les mettre ensuite dans une grande prairie il n'en va pas de même pour les limaces, sales bêtes.

Hier après-midi j'ai tiré le portrait de quelques belles, je vous les confie histoire de passer le temps avant de revenir sur des sujets plus actuels lorsque je pourrai m'afférer au jardin histoire d'y remettre un brin d'ordre.

 Patte de velours

 Sophie's rose

 Buff Beauty

 Lavender Pinocchio

 André le Nôtre

Paul Neyron

 Bonica

 Louis Bleriot

 Puccini

 Mme Ernest Calvat

 Déborah

Bienvenue

 Charles Rennie Mc Intosh

 Guy Savoy

 Jacques Cartier

 Berlingot

 Parc de la Belle

Blanc Pierre de Ronsard




Passez un bon week-end et si vous sortez n'oubliez pas le K-way...



A pluche !

Siam



mercredi 14 août 2019

L'hydrangea "Incredible" (Arborescens)


Je me rappelle combien j'admirais les hydrangeas "Annabelle", grosses boules blanches qui savent assurer le spectacle surtout lorsque plusieurs exemplaires sont plantés côte à côte.  A vrai dire je les admire toujours mais lors de l'achat chez Thierry de Ryckel (spécialiste en la matière dont la pépinière se situe en Belgique, à Court-Saint-Etienne, au sud de Bruxelles pour être précise), sur base de ses conseils j'ai opté pour la variété "Incredibel" (bien que je possède aussi deux exemplaires de "Rosabel", la variété rose d'Annabelle).

Créé en 2011 aux USA il ressemble à s'y méprendre à Annabelle mais il offre des fleurs plus grosses et surtout les branches plus trapues et plus robustes qui savent soutenir la floraison.

Les deux premières années j'ai beaucoup arrosé, était-ce du à l'endroit planté (là où mon Cèdre de l'Atlas trônait encore avant ce fameux orage qui l'a anéanti), une nécessité ? ou encore une météo tout en yoyo, je me le demande encore.  J'ai donc un peu pesté, me demandant si je ne m'était pas fait avoir, je ne savais que penser.

Chaque année en toute fin d'automne, lorsque les fleurs n'offrent plus la beauté que j'en attends, je taille à ras histoire de faire place nette et au printemps les tiges poussent un peu plus chaque jour.  Il faut attendre juin pour les floraisons qui vont continuer jusque tard dans la saison, septembre ou octobre suivant la météo, dimensions 150x150 cm.


Le voici en juin, encore vert





En juillet c'est le bonheur, mélange de vert et blanc



Et en août c'est pas mal non plus, un peu plus vert







Cette année il n'a nécessité aucun arrosage, même sous 40°C, il bénéficie du soleil dès le matin et de l'ombre claire à partir de 15h00, sa tenue est impeccable même par grand vent et alors qu'Annabelle se courbe au sol Incredible reste droit comme un i, autre avantage.

Oui c'est une belle création, en plus cette variété est parfaitement adaptée à nos conditions climatiques, il faut juste être particulièrement patient et attentif les deux premières années ensuite il se débrouille fort bien.

A pluche !

Siam