dimanche 20 octobre 2019

L'automne qui pleure et qui rit


L'automne me surprend cette année, trop pluvieux et pourtant l'eau est attendue après la canicule, je râle car les roses s'abîment vite bien que les rosiers soient couverts de boutons, j'ai laissé le jardin un peu à l'abandon, le temps que les feuillages tombent des arbres...  le travail de nettoyage du sol interviendra bien en novembre, pour moi rien ne presse  et ce temps humide influe sur mon comportement, je ne veux pas être l'esclave du jardin, néanmoins chaque rosier a reçu sa dose de fumier desséché avant d'affronter l'hiver et le nouveau coin (que j'ai appelé "Espace Camelia") a été complété, vous le découvrirez au printemps prochain.

J'ai profité d'une accalmie pour prendre quelques photos en gros plans, les plants larges interviendront plus tard après la toilette finale.

Les réalisations au crochet sont à nouveau d'actualité, me voici sur un second plaid tant il restait de laine de la première réalisation, travail sympa qui me permet de reposer ma cheville gauche douloureuse et gonflée, fichu tendon d'Achille abîmé.

Allez zou, place aux couleurs, à pluche !

Siam












Papillon "Vulcain"

















vendredi 4 octobre 2019

Coucouche panier ...


La saison s'annonce bien pluvieuse, contraste frappant avec notre été si sec.  Les plantes ne s'en plaignent pas et ont regagné vigueur sous cette manne céleste.
J'ai profité d'un dernier beau jour ensoleillé à la température clémente pour nettoyer et remiser les meubles de jardin, poteries, statues et autres décorations, travail agréable lorsque le vent ne s'invite pas pour gâcher le plaisir.  J'aime que le jardin soit dégagé de toute encombre pour passer l'hiver et puis surtout les accessoires ne s'abîment pas sous le gel et la neige. 








Les iris germanica sont plantés et mon époux (dont j'admire la patience) a protégé chacun d'eux avec du fil à poule,  un peu de paillis de châtaignier tout autour (pas sur le rhizome qui doit "respirer") pour les garder à l'abri des baveux, vous l'avez compris le fil à poule c'est uniquement pour éviter que les chats ne déterrent tout en courant comme des fous dans le jardin, pas vraiment esthétique pour l'instant mais très utile.  En tout 37 iris ont rejoint le jardin, achetés chez "Les iris du Quercy" "Bourdillon" et "Jardin d'iris" (Alain Chapelle), les deux derniers m'ont donné entière satisfaction, avec des spécimen bien développés.





Cet automne pas de Foire aux plantes, le temps ne s'y prête guère et je n'ai franchement aucun achat en vue mais j'ai tout de même fait une rapide visite en jardinerie (où j'avais un bon d'achat à épuiser) pour y ramener deux paquets de tulipes aux tons toniques (voilà qui change des tulipes roses, mauves et blanches habituelles), un paquet de bulbes d'iris hollandais (j'ai une "irisation" aigüe cette année), de petits bottillons pour le jardin et du voile d'hivernage et puis c'est tout !  



A la fin octobre je procéderai à une taille pré-hivernale pour supprimer les branches trop longues qui risqueraient de casser sous les vents hivernaux.
Le jardin termine son histoire 2019 et l'an prochain, avec les plantations récentes son aspect changera un peu, n'est ce pas là au fond le plaisir de le redécouvrir ?

A pluche !

Siam

dimanche 22 septembre 2019

Duke Ellington, Billie Holiday, Count Basie.... quel Jazz festival !


La saison que je préfère est enfin au rendez-vous, les rosiers offrent encore leurs fleurs mais le feuillage est depuis belle lurette imprésentable, la sécheresse a laissé des séquelles.

En septembre de l'an dernier, lors du Royal Concours International de roses nouvelles au Roeulx (Belgique) j'ai acheté 3 rosiers à Monsieur Kasteels, c'est d'ailleurs le seul rosiériste à vous proposer différentes variétés connues puisque celles du concours ne sont pas à vendre.

Je me rappelle avoir hésité pour acheter celle-ci aux coloris de feu, je l'ai snobée pendant plus d'une heure mais finalement, après avoir trouvé dans mes neurones l'emplacement idéal pour elle, j'ai succombé à ses charmes.  La belle est si différente des autres roses du jardin, mal accompagnée elle ferait tache et ses beaux coloris ne ressortiraient pas comme il se doit.

Je vous présente "Jazz Festival" de Meilland, orange/fushia (l'association de coloris que je préfère entre toutes), légèrement parfumée, pouvant atteindre 110 cm de hauteur.  






Je l'ai associée à la rose de chine "Nigrette" sur fond d'hydrangea "Incredible".  



Elle est très photogénique et les couleurs ne sont en aucun cas retravaillées pour sa présentation, elle est comme cela la Jazz, pleine de notes de musique rappelant le blues, le swing ou le bebop, rythmes de la Nouvelle-Orléans et tout le long du Mississippi, comme un clin d'oeil à Louis Armstrong et bien d'autres... c'est la chaleur en personne au charisme audacieux.




A pluche !
Siam

lundi 9 septembre 2019

Ma seconde commande d'Iris


Et voici le solde de ma commande de grands iris de jardin enfin bouclée !

Je n'imaginais pas en commençant les recherches découvrir tant de merveilles, je dirais qu'il y presque autant d'iris que de rosiers, certaines variétés sont reprises dans différents sites mais souvent des noms nouveaux spécifiques à chaque producteurs, bien entendu certains se ressemblent mais il y a toujours ce petit plus qui vous fera chavirer pour l'un plutôt que l'autre.

Et puis des termes à connaître : hâtif (il s'agit du début de floraison aux alentours du 10 mai), mi-saison (mai-juin) et tardif (floraison commençant fin mai), il y a aussi les remontants qui, d'après une connaissance, ne remontent pas vraiment lorsque l'été est caniculaire....

Hier j'ai trouvé celui-ci en jardinerie, il s'agit de "English Cottage" qui a la particularité d'avoir un fort parfum



C'est chez "Bourdillon" que j'ai peaufiné mes choix, j'ai du éliminer certains producteurs qui proposent des iris merveilleux mais qui  n'acceptent que les chèques (en Belgique ce paiement est obsolète depuis 20 ans), paiement par carte c'est mieux.

Je pense en avoir suffisamment à présent, ne reste plus qu'à les recevoir et les planter (de préférence avant fin septembre), j'ai déjà la poudre d'os pour la plantation (qui aide à la reprise), toujours à la recherche de l'engrais organique préconisé (3-5-7 / Azote, Phosphore, Potassium - très peu d'azote qui développe le feuillage au détriment des fleurs) ainsi que le carbonate de chaux car les iris se développent plutôt dans une terre au Ph 7 (ce qui n'est pas le cas chez moi), à défaut de carbonate de chaux on peut mettre du Maël (ou coquillages broyés).

Un petit scoop sur mes préférences ?  Incontestablement le beau "Mandarin Morning" mais aussi l'association verte/grise, inhabituelle, mais je les aime tous.





Les associations telles que présentées seront celles mises en place au jardin....
Oui,  je sais, les iris sont éphémères, tout comme les pivoines mais ils sont si beaux.

A pluche !

Siam