vendredi 23 septembre 2016

Parc de la Belle (ou Jardibelle), un solide petit grimpant




Voici un surprenant petit grimpant créé par Jean-Pierre Dittiere (Roseraie Jardirose à Doué la Fontaine - Maine et Loire) en 2005.  Si vous disposez d'un petit jardin, d'une terrasse ou simplement une façade à garnir il remplira ce rôle à la perfection mais surtout ne lui demandez pas de grimper plus haut que deux mètres, il n'y parviendra pas, en largeur il atteindra au maximum 130 cm.


Je qualifie la rose de "globuleuse" , elle ne s'ouvre pas comme une anglaise, tout au plus en fin de vie.  Le ton est un rose doux qui s'accorde fort bien avec beaucoup d'associations, la rose produit de 26 à 40 pétales, je dirais que les 26 sont plutôt l'apanage de fin de saison.  Le parfum est doux, légèrement sucré, les tiges normalement épineuses, pas de maladie juste un peu de marsonia en fin de saison.  



Ce rosier est en fleurs de juin à septembre et refleurit légèrement en octobre jusqu'aux gelées.  Par temps de pluies prolongées les boutons pourrissent, il suffit de les enlever pour redonner la beauté à l'ensemble, inversement par temps chaud la floraison est soutenue (arroser le pied par temps sec prolongé).


Son feuillage est annoncé "vert foncé", il est légèrement plus pâle chez moi, signe qu'il est temps d'ajouter une bonne fumure avant l'hiver (j'utilise du fumier desséché cheval/vache/poule) et traiter contre la chlorose (ce qui semble habituel en ce coin de terrain de mon jardin).

Il a pour compagnons le grimpant Purple Skyliner ainsi que le thalictrum Splendid white.



Si vous disposez de peu de place, d'un endroit bien ensoleillé et aéré, il remplira son rôle à la perfection.  



Un conseil toutefois si vous le mettez en pot : prévoyez un contenant d'au moins 70 cm de haut, voire plus si vous le pouvez (les racines d'un rosier se développent surtout en profondeur !), d'un diamètre de 50 cm ou 45 cm de côté s'il est carré, changez la terre sur 20 cm en début de chaque année et n'oubliez pas la double dose d'engrais en mai, juin, juillet, des arrosages fréquents et bien entendu la fumure avant l'hiver mais aussi fin mars/début avril  pour garder sa beauté à l'ensemble.  Personnellement je le recommande plutôt en pleine terre mais parfois on n'a pas le choix.  Résistance annoncée : -15°C.

A pluche !


Siam

8 commentaires:

  1. Bonjour Siam ! J'adore venir me promener dans ton jardin tu as des fleurs magnifiques ! merci bon vendredi ici nous allons peut être avoir un orage çà fera du bien à mon jardinet !!! bisous !

    RépondreSupprimer
  2. Un superbe rosier que je ne connaissais pas. Tu me l'as fait découvrir. Ton jardin regorge de pépites...Belle journée.

    RépondreSupprimer
  3. Un vrai bijou! La forme de sa rose me séduit beaucoup, de même que son coloris!
    Mais il faut bien m'y résoudre, je n'ai plus de place alors je l'admirerai chez toi!
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Siam,
    Merci beaucoup pour votre article bien complet. Je suis touchée par tant l’intérêt que vous avez porté à ma demande. J'ai de quoi me faire une idée bien précise maintenant. Alors il me semble moins parme que lors des premiers photos postés sur votre blog, donc il n'ira pas là où je l'avait prévu. Mais je lui réserve une autre place ! Merci encore Siam !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut un plaisir ! j'espère qu'il trouvera une petite place de coeur chez vous, il ne demande qu'une chose : d'être bien aéré et nourri.
      A bientôt.

      Supprimer
  5. Un très bel article comme je les aime. Complet à souhait. Je ne connaissais pas ce rosier. Avec la description que tu en fais et sa beauté, il mérite vraiment de sortir de l'ombre.
    C'est fait !

    RépondreSupprimer
  6. Il est superbe ce rosier ! J'adore sa forme et sa couleur. Il me rappelle les roses anglaises.

    RépondreSupprimer
  7. Mais qu'il est beau, je ne connaissais pas ce rosier, c'est un vrai coup de cœur! malheureusement mon arche est déjà au complet!

    RépondreSupprimer