mardi 19 août 2014

L'Ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu (inauguré en 2002)


Voici une oeuvre architecturale, unique au monde, située près de chez moi, je vous y emmène....


Le contexte
En 1953, la conférence européenne des ministres des transports (CEMT) a déterminé les normes des voies d'eau d'intérêt international.  Celles-ci doivent permettre le passage des péniches de 1.350 tonnes circulant sur le canal Rhin-Herne dans la Ruhr.
En Belgique, la loi de 1957 a définit un programme de mise au gabarit européen des voies navigables.
Grâce à la nouvelle section du Canal du Centre et à la construction de l'ascenseur de Strépy-Thieu, les péniches de 1.350 tonnes peuvent passer d'ouest en est sur le réseau belge.  L'ouest de la Belgique et les ports du nord de la France sont ainsi convenablement reliés aux autres voies navigables européennes.







Les travaux de construction de modernisation du Canal du Centre ont débuté en 1963.  La dernière section à aménager, près de La Louvière, présente une difficulté particulière : une différence de niveau de 73 mètres entre l'amont et l'aval.  Sur l'ancien canal, la différence de niveau est rachetée pour l'essentiel  par quatre ascenseurs à bateaux et non par des écluses afin d'économiser l'eau du bief supérieur, qu'il faut pomper dans la Sambre.  Mis en service entre 1888 et 1917, ces quatre ascenseurs fonctionnent toujours.  Ils soulèvent et descendent les péniches par la seule force de l'eau.  Ces merveilles d'ingéniosité ont été inscrites au patrimoine de l'humanité.  Sur la nouvelle section, la différence de niveau (73 mètres) est rachetée par un seul ascenseur, gigantesque, le plus grand du monde : l'ascenseur de Strepy-Thieu.

Un grand bac à gauche, un autre à droite 
permettent de placer plusieurs bateaux en même temps pour effectuer le passage


Voici les contre-poids
Toujours les contre-poids, vu de l'intérieur du bâtiment


Au 18ème étage, la salle des machines du bac de droite
(sorry pour la qualité de l'image, photo prise derrière une vitre)
la même salle des machines se répète de l'autre côté de la tour (pour le bac de gauche)





Pour plus d'info : http://servicestechniques.met.wallonie.be/fr/lascenseur_funiculaire_de/


Siam



1 commentaire:

  1. C'est colossal et magique !
    Quel travail pour réussir cette prouesse !
    Bises

    RépondreSupprimer